En ce jour international des droits des femmes, il peut être intéressant d’avoir un aperçu de la condition féminine en Chine. « Les femmes soutiennent la moitié du ciel (妇女能顶半边天 fù nǚ néng dǐng bàn biān tiān) » affirmait Mao Zedong (毛泽东), fondateur de la toute jeune République Populaire de Chine. Au lendemain du 1er octobre 1949, les femmes sont devenues les égales des hommes.

Les premières mesures en faveur des femmes ont été  :

  • l’interdiction de la pratique des pieds bandés pour les filles
  • l’interdiction des mariages arrangés
  • l’abolition du système d’épouse et de concubines (polygamie)
  • l’instauration de l’égalité des droits des époux (que ce soit pour les travaux même les plus durs que pour les tâches ménagères)

Mais dans cette Chine communiste, les femmes sont considérées comme des « camarades » allant jusqu’à effacer tout signe de féminité qu’il soit d’ordre esthétique (tout signe de coquetterie est à bannir) ou naturel (les formes trop prononcées doivent être cachées).

Depuis 2004, on assiste à la tenue dans les parcs publics de Shanghai notamment de « marchés des célibataires » . Sur des murets sont suspendues des affichettes avec le « CV » des enfants, les parents essayant de leur trouver leur partenaire de vie idéal. Sur ces affichettes, toutes les informations personnelles y sont dévoilées : âge, taille, diplôme, profession, revenu, signe zodiacal, traits de personnalité… Passé la trentaine, rester célibataire est vu comme un échec social tant pour les hommes que pour les femmes, ces dernières mettant la réussite de leur carrière comme un signe d’émancipation économique et d’épanouissement personnel.

Autre dérive face à cette pression familiale et sociale, on assiste à des services de « location de jeunes filles » pour permettre au garçon célibataire de présenter une petite amie à la famille lors des fêtes ou autres événements importants.

Ce qui nous amène à citer une autre phrase en ce jour spécial où les femmes ont droit à un jour de congé en Chine : « Derrière chaque grand homme se cache une femme » 😉

Toute l’équipe de Beijing Cursus souhaite à TOUTES une

妇女节快乐  ! 

fù nǚ jié kuài lè !

Bonne fête des femmes !