Le chinois n’étant pas une langue occidentale, elle va vous paraître très complexe car très éloignée de vos repères notamment à l’écrit. Mais éloignée ne signifie pas difficile… En effet, comment une langue qui ne connaît ni conjugaison, ni accord en genre (masculin / féminin) et en nombre (singulier / pluriel) mais qui demande juste d’appliquer quelques règles grammaticales peut être difficile à apprendre ?

En fait, la difficulté tant décriée par tous de l’apprentissage du chinois vient de la manière dont on enseigne la langue. Depuis trop longtemps, le chinois (comme la plupart des langues d’ailleurs) est enseigné « en méthode globale » c’est-à-dire en faisant apprendre des phrases et dialogues par cœur, se focalisant essentiellement sur l’oral. Le « par cœur » pour « du par cœur » atteint alors ses limites car très énergivore et ne met pas l’apprenant en situation active inhibant alors sa capacité d’analyse et de raisonnement, amenant souvent renoncements et découragements.

Au contraire de ce qui est enseigné actuellement, la méthode Beijing Cursus apporte une approche pédagogique totalement opposée en proposant :

  • de « comprendre avant d’apprendre« 
  • et d’avoir une connaissance complète à la fois à l’écrit et à l’oral du chinois afin de rendre plus performantes les mémoires auditive et visuelle.

La méthode fait aussi appel à des leviers utilisés en coaching pour aider à la motivation individuelle ou collective.

Ce faisant, l’apprentissage du chinois avec la méthode Beijing Cursus est facil…ité ! Alors, prêt pour un dépaysement culturel et linguistique en vue d’une meilleure communication entre la France et la Chine ? 😉