A peine venons-nous de nous remettre des festivités de la nouvelle année que s’annoncent celles du Nouvel An chinois qui tombe cette année, le 5 février et sera placée sous le signe du cochon (猪zhū) succédant à celle du chien (狗gǒu). Feux d’artifices, repas de fête, échanges de vœux, danse du dragon et des lions : quelles sont les particularités du Nouvel An chinois, appelé aussi Nouvel An lunaire ou Fête du Printemps qui est la fête la plus importante pour les Chinois… et pour nos amis Vietnamiens ?

Calendrier des 12 signes astrologiques chinois

Comme nos 12 signes du zodiac, les Chinois fonctionnent aussi sur 12 signes mais non sur un cycle « mensuel » mais annuel. Chaque année correspond en effet à un signe… qui est un animal, imaginaire ou réel. Aussi pratique que notre calendrier qui nous permet de savoir si quelqu’un est né entre tel et tel mois selon son signe, en chinois, vous pouvez directement deviner l’âge de votre interlocuteur en connaissant son signe.

Attention pour le repère annuel :  l’année chinoise se situe entre le 21 janvier et le 20 février de l’année grégorienne (eh oui les Chinois utilisent 2 calendriers : l’un comme repère « universel » et l’autre comme repère pour les fêtes traditionnelles et du coup, célèbrent 2 fois le Nouvel An !)

  • En 2020, le Nouvel An chinois sera le 25 janvier
  • En 2021, le 12 février

Préparatifs

A l’instar de notre « ménage de printemps », les Chinois s’affairent aussi à faire le grand ménage pour,  symboliquement, chasser les mauvaises nouvelles de l’année écoulée et préparer l’arrivée d’une nouvelle période, et ce bien une semaine avant le changement d’année !

Une maison propre et rangée se doit aussi d’être parée de rouge pour accueillir la nouvelle année, le rouge étant la couleur symbole de prospérité et de bonne fortune pour les Chinois. Il y a bien sûr des lanternes, des décorations et surtout des inscriptions de vœux sur du papier… rouge collé sur les murs, portes et fenêtres pour éloigner le Nian, le monstre du Nouvel An et les pétards sont à l’origine utilisés à cet effet.

La tradition veut d’ailleurs que l’on s’habille avec quelque chose de rouge et de neuf le 1er jour de l’an.

Plats du Nouvel An chinois

La veille, c’est le grand repas où toute la famille est réunie autour, de préférence, d’une table ronde (représentant la plénitude des retrouvailles) avec de nombreux mets tous riches (!) en significations. Voici les plus communément dégustés :

  • de la fondue chinoise 中国火锅 zhōng guó huǒ guō (ou dit hot pot) : la marmite ronde dans laquelle sont bouillis différentes viandes et divers légumes symbolise le bonheur de se retrouver autour de bonnes choses en famille
  • des raviolis chinois 饺子 jiǎo zi : avec une forme évoquant le lingot d’or traditionnel chinois, ils peuvent cacher une pièce (un peu comme notre fève dans la galette des rois) pour apporter la fortune à celui qui tombe dessus
  • des nouilles 面条 miàn tiáo : choisies pour leur longueur pour souhaiter la longévité
  • du poisson… entier car sa prononciation en chinois 鱼 yú est identique au mot qui veut dire « abondance » 余 yú
  • des légumes verts à feuilles vertes car symbolisent aussi la longévité et le bien-être
  • des crevettes qui représentent la vitalité
  • du gâteau de l’An 年糕 nián gāo : pâte sucrée à base de farine de riz qui est ensuite trempée dans de l’œuf battu pour être revenu sur une poêle légèrement huilé (un peu sur le principe de notre pain perdu) représente la richesse (le sucre représente la richesse/ prospérité + sa prononciation est identique à 年高 nián gāo soit année supérieure (idée d’être en progrès)
  • des mandarines qui sont des porte-bonheurs… que l’on échange comme cadeau aussi les jours suivants lorsque l’on rend visite aux autres membres de la famille / aux amis.

Au cours de ce somptueux et fastueux repas, la famille regarde généralement l’émission de gala en « musique et décor de fond » pour parfaire cette soirée festive qui se termine aux douze coups de minuit par un gigantesque feu d’artifices.

Distribution de pochettes rouges 红包 hóng bāo

A la fin du repas, les parents offrent aux enfants des pochettes… rouges (!)  红包 hóng bāo  contenant de l’argent (équivalent à nos étrennes) en guise d’argent de poche ainsi qu’aux aînés en signe de gratitude. Les enfants qui sont déjà mariés n’en reçoivent pas mais doivent en contraire en offrir à leurs plus jeunes frères et sœurs (non encore mariés), aux parents et grands-parents donc se marier avant ou après le Nouvel An peut s’avérer « stratégique » 😉

Cette distribution est un moment joyeux et « solennel » où ceux qui reçoivent formulent des vœux personnalisés aux bienfaiteurs qui leur en adressent en retour.

Les jours suivants, les vœux sont échangés avec d’autres membres de la famille avec distribution de 红包 hóng bāo selon les mêmes règles de bienséance. c’est une tradition qui permet de répandre de la chance autour de soi : donner et/ou recevoir porte-bonheur ! A l’heure du digital, ces pochettes rouges sont maintenant électroniques : l’argent est directement transféré du donateur au receveur via l’appli Wechat… on perd un peu de charme mais l’esprit pragmatique est sauf !

Dans les rues, défilés de danses de lions et de dragons viennent animer, tambours battants, et  bénir boutiques et foule à leur passage. Un spectacle mêlant art martial et tradition à ne pas manquer pour le plus grand bonheur des petits et des grands !

Si vous voulez en apprendre plus sur la culture chinoise, découvrez le manuel d’apprentissage du chinois Beijing Cursus Tome 1 et pour célébrer l’arrivée du nouvel an, le Tome 2 sera proposé !

En attendant, nous vous souhaitons à tous une excellente nouvelle année chinoise ! 新年快乐 ! xīn nián kuài lè ! 😉