L’écriture chinoise a toujours fasciné mais aussi… rebuté. C’est pourquoi nombre de professeurs de chinois privilégient l’oral plutôt que l’écrit de peur de « perdre » des effectifs dans leurs classes. Or, apprendre une langue doit idéalement associer les 2 compétences simultanément pour un apprentissage complet d’autant que c’est grâce à l’écrit que la mémoire fixe mieux le savoir… et en chinois, cela s’avère particulièrement utile car l’écrit donne le sens au mot, permettant ainsi de comprendre pour mieux apprendre… et retenir !

Dans nos manuels d’apprentissage du chinois (Tome 1 et 2), chaque caractère chinois est ainsi décomposé et expliqué pour permettre de saisir le sens. En donnant du sens à l’apprentissage, l’écriture devient compréhensible et donc plus accessible déjà dans la lecture.

S’agissant de l’écriture, afin de rendre son apprentissage plus efficace et ludique, la méthode Beijing Cursus propose 2 outils :

1 – Un outil d’écriture en ligne avec un système de calque / correction automatique

Avec cet outil numérique, vous pouvez suivre l’ordre et la direction pour chaque trait et aussi écouter la prononciation du caractère.

 

Puis c’est à votre tour de les écrire en cliquant sur le picto « écriture »  .

Vous pouvez écrire à volonté sur un écran, avec votre doigt sur un smartphone ou une tablette ou avec votre souris sur un ordinateur fixe :

  • en suivant le calque en débutant ;
  • et/ ou en masquant le calque pour réviser (décocher dès lors la case « afficher le calque »).

 

2 – Un carnet d’écriture effaçable

 Ce carnet d’écriture qui se veut résolument économique et écologique vous permet d’écrire à volonté grâce à un feutre effaçable.

Chaque fiche d’écriture présente 3 lignes d’écriture :

  • la première vous permet de « calquer » le modèle de caractère ;
  • la deuxième vous permet d’écrire avec le quadrillage comme repère ;
  • la dernière vous permet une écriture autonome avec juste le « carré imaginaire » pour seul repère.

Ce carnet peut être complété de ressources en ligne pour suivre le traçage de chaque trait.

 

En fonction de votre niveau (HSK 1 ou HSK 2), ces 2 outils s’avèrent particulièrement efficaces pour re-trouver le plaisir de « la plume » car comme dit l’adage : « la parole s’envole alors que l’écrit reste« .

Alors à vos claviers / feutres ! 😉